Définition de malheur [malœr] nom masculin

  1. 1
    Loc. Événement qui affecte (ou semble de nature à affecter) péniblement, cruellement (qqn). Mort. Désagrément, ennui, inconvénient. Remporter un grand succès. Grand, affreux, horrible, terrible, irréparable malheur. Quel malheur ! Un malheur est si vite arrivé ! (pour recommander la prudence). Il a eu bien des malheurs. Un malheur n'arrive, ne vient jamais seul. À quelque chose malheur est bon : tout événement pénible comporte quelque compensation. S'il lui arrivait malheur : s'il mourait. En cas de malheur. Le malheur, les malheurs de qqn : les événements malheureux qui lui arrivent. Raconter ses malheurs. « Les Malheurs de Sophie », récit de la comtesse de Ségur. Pour son malheur, il a voulu se lancer dans la politique. C'est un petit malheur. Faire un malheur, un éclat qui pourrait avoir des conséquences fâcheuses. Retenez-moi ou je fais un malheur ! Il a fait un malheur à l'Olympia.
  2. 2
    Interj. Prov. Bonheur et malheur, heur et malheur. Être dans le malheur. Avoir du malheur, bien du malheur. Le malheur des uns fait le bonheur des autres : ce qui rend malheureux les uns peut rendre heureux les autres. Faire le malheur de ceux qu'on aime. Le malheur des temps : les conditions misérables, lamentables d'une époque troublée. Malheur ! marque la surprise, le désappointement.
  3. 3
    Fam. Mauvaise chance, sort funeste. Le malheur a voulu qu'il tombe malade. Le malheur est sur nous. J'ai eu le malheur de lui dire ce que j'en pensais. Jouer de malheur : avoir une malchance persistante. Porter malheur : avoir une influence néfaste. Par malheur : par l'effet de la malchance, malheureusement. De malheur : qui porte malheur. Oiseau de malheur, de mauvais augure. Encore cette pluie de malheur !
  4. 4
    Malheur aux vaincus ! (cf. lat. « Vae victis »).

Citations

    • « Des malheurs évités le bonheur se compose » (A. Karr).
    • « Cette passion de vivre qui croît au sein des grands malheurs » (Camus).
    • « ma naissance fut le premier de mes malheurs » (Rousseau).
    • « Le malheur, c'est que la nuit fût si lente à couler » (France).
    • « Le malheur abêtit, je le sais bien » (France).
    • « Tout le malheur des hommes vient de l'espérance » (Camus).

SYNONYME

Se dit de mots ou d'expressions qui ont une signification très voisine et, à la limite, le même sens. Mots, termes synonymes.
Être synonyme de : évoquer une notion équivalente, correspondre à.

Mot ou expression synonyme (d'une autre). Les synonymes parfaits n'existent qu'abstraitement, hors usage. Dictionnaire des synonymes. Synonymes distingués par une différence d'intensité (fatigué, épuisé; aimer, adorer), d'emploi ou d'affectation (salaire, traitement, appointements), de niveau social ou stylistique (ennuyer, embêter; voiture, bagnole). Synonymes partiels (magazine, synonyme de revue, seulement quand ce mot désigne un périodique).


ANTONYME

Mot, syntagme, qui, par le sens, s'oppose directement à un autre. « Chaud » et « froid », « lever » et « baisser » sont des antonymes.


EXEMPLES DE SYNONYMES

Le mot bicyclette eut être considéré comme synonyme de vélo.
Dispute et altercation, sont des mots synonymes.
Aimer et être amoureux, sont des mots synonymes.
Peur et nquiétude sont deux synonymes que l’on retrouve dans ce dictionnaire des synonymes en ligne.

DICTIONNAIRE DES SYNONYMES

Classement par ordre alphabétique des synonymes