Définition de faiblesse [fɛblɛs] nom féminin

  1. 1
    Loc. Manque de force, de vigueur physique. Faiblesse extrême, grande faiblesse. Faiblesse momentanée. Faiblesse d'un organisme. La faiblesse de sa vue. Tomber en faiblesse : s'évanouir. Une faiblesse : perte momentanée des forces physiques.
  2. 2
    Dr. Manque de résistance, de solidité, incapacité à se défendre, à résister. Abus de faiblesse : délit consistant à profiter de l'ignorance ou de la vulnérabilité d'une personne pour lui vendre un bien ou un service.
  3. 3
    État d'une personne qui est sans défense, désarmée. La faiblesse humaine, la faiblesse de l'homme en face de la nature.
  4. 4
    Spécialt Manque de capacité, de valeur intellectuelle, de mérite. La faiblesse d'un élève. La faiblesse d'un écrivain.
  5. 5
    Défaut de qualité (d'une œuvre d'art, d'un ouvrage, d'une production de l'esprit). Roman, tableau d'une grande faiblesse. Faiblesse d'un argument, d'un raisonnement. Une faiblesse. Les faiblesses d'une démonstration.
  6. 6
    Défaut localisé de résistance (d'un objet). Faiblesse dans une construction, dans un équipement.
  7. 7
    Vieilli Manque de force morale, d'énergie. Le fait de céder à un homme, à sa passion (se dit d'une femme). Faiblesse de caractère. Se laisser conduire, entraîner, mener par faiblesse. Être d'une grande faiblesse, d'une faiblesse coupable envers qqn. Avoir un moment de faiblesse : céder par surprise. Avoir la faiblesse de (et inf.). Si vous avez la faiblesse de lui céder, il recommencera. Chacun a ses faiblesses.
  8. 8
    Manque d'intensité, d'importance. Faiblesse du nombre. La faiblesse d'une monnaie, sa faible valeur par rapport à une monnaie de référence. La faiblesse de ses revenus. La faiblesse d'une voix, d'un bruit.

Citations

    • « Une grande faiblesse; vous avez, comme on dit, des mains de beurre, une lourdeur de tête » (Baudelaire).
    • « brusquement, une faiblesse la saisit et ses jambes fléchirent » (Green).
    • « Ce sont les peuples au contraire qui font la force et la faiblesse des régimes » (Péguy).
    • « la faiblesse de notre raison » (Pascal).
    • « Comme toute doctrine humaine, celle-ci a ses lacunes et ses faiblesses » (Maurois).
    • « la faiblesse vous conduit au pire plus certainement que la méchanceté ou la violence » (Boudard).
    • « Lui laisser par dépit l'héritage de vos enfants ? Ce n'est pas vertu, c'est faiblesse » (Beaumarchais).
    • « Songe que la colère, l'envie, l'indignation, la pitié sont des faiblesses indignes d'un philosophe » (Diderot).
    • « L'amour est indifférent à des défauts ou à des faiblesses qu'il voit fort bien » (Maurois).
    • « Quelle folie que celle d'un jeune homme qui croit à la fidélité d'une femme déjà célèbre par ses faiblesses » (Marmontel).

SYNONYME

Se dit de mots ou d'expressions qui ont une signification très voisine et, à la limite, le même sens. Mots, termes synonymes.
Être synonyme de : évoquer une notion équivalente, correspondre à.

Mot ou expression synonyme (d'une autre). Les synonymes parfaits n'existent qu'abstraitement, hors usage. Dictionnaire des synonymes. Synonymes distingués par une différence d'intensité (fatigué, épuisé; aimer, adorer), d'emploi ou d'affectation (salaire, traitement, appointements), de niveau social ou stylistique (ennuyer, embêter; voiture, bagnole). Synonymes partiels (magazine, synonyme de revue, seulement quand ce mot désigne un périodique).


ANTONYME

Mot, syntagme, qui, par le sens, s'oppose directement à un autre. « Chaud » et « froid », « lever » et « baisser » sont des antonymes.


EXEMPLES DE SYNONYMES

Le mot bicyclette eut être considéré comme synonyme de vélo.
Dispute et altercation, sont des mots synonymes.
Aimer et être amoureux, sont des mots synonymes.
Peur et nquiétude sont deux synonymes que l’on retrouve dans ce dictionnaire des synonymes en ligne.

DICTIONNAIRE DES SYNONYMES

Classement par ordre alphabétique des synonymes